Les hauts lieux de l’art moderne et contemporain à Paris

admin 2 | @ visiter | Vendredi, 31 octobre 2008

Introduction

Ces dernières années, les centres d’art, galeries d’exposition, fondations et autres musées dédiés à l’art contemporain mêlés d’art moderne se multiplient comme des petits Veli’b dans la capitale. On inaugure des petits bijoux d’architecture, on réhabilite de vieux bâtiments industriels, on restaure à tout va nos musées d’antan.

Tout cela est réjouissant, signe que la création se porte bien, ce qui est en général le cas en temps de crise, l’art constituant à la fois le mode d’expression de nos angoisses et de nos doutes et en même une valeur refuge de choix.

En France il faut savoir, que l’Etat, comme toutes les régions, départements et municipalités sont parties prenantes dans la valorisation et la promotion de la création contemporaine. Chaque entité se doit de posséder son centre d’art ou son institution muséale. A Paris, cela peut sembler fou tant l’offre est multiple. Sans compter que les acteurs privés, sans parler des galeries, occupent une place de plus en plus importante dans ce panorama.

Difficile donc pour un visiteur, simple touriste ou simple autochtone de s’y retrouver dans cette jungle d’espaces et d’événements, qui plus est quand on ne lit pas Art Press ou Télérama dans le texte ou quand on n’est pas abonné à la newletter de ParisArt.

Nous vous proposons donc un petit lexique pratique de l’art contemporain.

1- Les institutions publiques incontournables

J’ai choisi de consacrer le premier volet de ce lexique aux locomotives de l’art contemporain à Paris.

• Le Centre Georges Pompidou
Le navire amiral, c’est bien sûr le Centre Georges Pompidou qui abrite en son sein tubulaire le Musée national d’art moderne (MNAM).

Ici toutes les disciplines sont à l’honneur de 1960 à nos jours : peinture, sculpture, architecture, design, photographie et autres nouveaux médias.

La collection du musée est l’une des plus importantes au monde avec pas moins de 63000 œuvres dont la présentation fait l’objet d’accrochages sans cesse renouvelés. La collection permanente occupe deux niveaux complets du centre, le quatrième dédié à l’art depuis 1960 et le cinquième à la création dite moderne de 1905 à 1960.
Ici, la crème de la crème, c’est promis. Aucun des artistes qui ont fait ou qui font cette histoire récente ne manquent à l’appel : Matisse enchanteur avec sa Porte-fenêtre à Collioure de 1914 flirtant avec l’abstraction, Picasso et Braque qui se donnent la réplique cubiste entre le Guitariste de l’un et l’Homme à la guitare de l’autre. Les artistes majeurs du siècle écoulé, Miro, Duchamp, Brancusi mais aussi ceux qui firent la gloire des décennies d’après guerre sont au rendez-vous : l’expressionnisme abstrait de Pollock ou Rothko, la clique du Nouveau Réalisme français, et dans le désordre, Beuys, Boltanski, Soulage ou Dubuffet sans compter les générations récentes. Quelques regrets très personnels concernant l’art américain, le Pop art et l’art conceptuel des années 60 mais on ne peut pas bouder son plaisir face une telle profusion.

Le Centre Georges Pompidou c’est aussi plusieurs expositions temporaires, certaines au sein même des salles du musée, les autres plus importantes dans les galeries 1 et 2 du Centre.

Au programme actuellement :

“Le Futurisme à Paris, une avant-garde explosive
Du 15 octobre 2008 au 26 janvier 2009 galerie 1 niveau 6


Et mon coup de cœur “Jacques Villeglé, la comédie urbaine“, la première rétrospective consacré à cet artiste encore vivant, qui à partir de 1949, fait de la rue parisienne et de ses murs le matériau vivant de son travail.
Du 17 septembre 2008 au 5 janvier 2009 galerie 2 niveau 6
Informations pratiques : www.cnac-gp.fr

Place Georges Pompidou 75004 Paris

Le Musée d’art moderne de la ville de Paris
La Ville de Paris, n’est pas en reste et de façon similaire, elle gère son Musée d’art moderne (MAMVP pour les intimes), dans l’une des ailes du Palais de Tokyo.

Sa collection, plus modeste, 8000 œuvres environ, illustre tous les courants de l’art moderne et contemporain.

La fée électricité, Raoul Dufy - 1937

Les avant-gardes historiques (jusqu’en 1960) sont toutes bien représentées avec une mention particulière pour la richesse des fonds Delaunay, Léger et Picabia. Les artistes contemporains et les avants gardes depuis les années 60 se succèdent du Nouveau Réalisme en passant par Fluxus ou l’Arte Povera sans oublier tous les courants de l’abstraction. L’accrochage fait aussi la part belle aux tendances plus récentes à travers des artistes qui expérimentent des mediums nouveaux ou renouvellement des pratiques plus traditionnelles avec dans le désordre, Bustamante, Lavier, Douglas Gordon, Richter…Une salle entière est dédiée à Boltanski et une autre à l’art vidéo. Incontournables lors de la visite, la salle consacrée aux Danses monumentales de Matisse et celle dédiée à la Fée Electricité de Dufy.

Le musée s’illustre aussi en présentant en permanence une à deux expositions temporaires souvent monographiques et toujours passionnantes, de François Morellet à Dan Flavin en passant par Rouault ou Pierre Bonnard.


Au programme actuellement :

“Objectivité, la photographie à Düsseldorf”
Du 4 octobre 2008 au 4 janvier 2009
Et mon coup de cœur “Raoul Dufy, le plaisir”, une des plus importantes expositions consacrées à cet artiste de la vie urbaine mort en 1953.
Du 17 octobre 2008 au 11 janvier 2009
Informations pratiques : www.paris.fr
11, avenue du Président Wilson 75016 Paris

Le Palais de Tokyo

Le turbulent petit frère du Centre Georges Pompidou fait justement face au Musée d’art moderne de la ville de Paris.

Il s’agit du hypissime Palais de Tokyo qui a pour mission de nous rendre compte de la création contemporaine aussi protéiforme soit-elle. Sa spécificité ? Etre un lieu de vie totalement adapté au mode d’existence trépident de la branchitude : des horaires de bar à cocktail, un restaurant au l’on mange mutant, une librairie qui ne laisse échapper aucune tendance imprimée, une boutique tenue par le grapheur night-clubbeur, des jardins à la pointe des dernières mouvances végétales…

L’art contemporain règne sur les lieux dans ses acceptations les plus récentes, décomplexé et de fait facile à appréhender même pour les plus novices. Les artistes sont à la fête, qu’on les accueille en « résidence », qu’on leur consacre une monographie ou qu’on leur confie un commissariat d’exposition.

Au programme actuellement :
“D’une révolution à l’autre”, une exposition réussie conçue par l’artiste Jeremy Deller qui interroge les liens entre révolutions industrielles et révolutions culturelles.
Du 26 septembre 2008 au 4 janvier 2009
Et mon coup de cœur, l’Hôtel Everland de Sabina Lang et Daniel Baumann, (« L/B »), une installation où « le visiteur fait totalement le tableau » puisqu’il s’agit d’une cellule aménagée comme une chambre d’hôtel de luxe posée sur le toit du musée et ouverte sur les toits et les rumeurs de la ville. Avec un room service digne d’un palace. Le plus produit ? Cette œuvre se réserve (attention à la bousculade sur le net !) pour une nuit inoubliable et à prix d’or. Pour les moins chanceux, elle se visite aussi par l’extérieur et  par petits groupes accompagnés.
Du 16 novembre 2007 et prolongation jusqu’au printemps 2009.
Informations pratiques : www.palaisdetokyo.com
13, avenue du Président Wilson 75016  Paris

Le 104 Cent Quatre
La Ville de Paris vient de répliquer, personne n’a pu y échapper, en inaugurant en grande pompe et enfin dans un quartier moins central, son temple de la création actuelle.J’ai nommé le Cent Quatre.

Cette institution muséale a pris place dans l’ancien bâtiment d’une institution municipale celle-ci, le fameux Service municipal des pompes funèbres (SMPF) qui pendant près d’un siècle a eu le monopole de la pompe à Paris !
Aujourd’hui et paradoxalement, c’est un lieu de création « in vivo » où les artistes pluridisciplinaires qui y sont accueillis, donnent libre cours à leurs inspirations soutenus par les moyens mis à leur disposition et en fonction de l’espace qui leur est proposé. Le visiteur comme le simple passant sont invités à partager cette création en marche.
Au programme actuellement :
Des « Rendez-vous » avec les artistes en présence, des visites, des cours d’art martial ou des ateliers pour les enfants, une multitude de proposition impossible à énumérer !

Informations pratiques : www.104.fr
104, rue d’Aubervilliers / 5 rue Curial 75019 Paris

Le Plateau
Plus modeste mais néanmoins incontournable sur la scène artistique parisienne, Le Plateau qui abrite les collections (700 œuvres) et les actions en faveur de l’art contemporain du Frac (Fonds régional d’art contemporain d’Île de France).

Un établissement à suivre, niché non loin des Buttes-Chaumont mais dont l’action « hors les murs » investit et s’associe à de nombreux autres lieux et autres projets.

Au programme actuellement :
Une exposition consacrée à Melik Ohanian qui s’inscrit dans le cadre de From the voice to the hand, un ensemble d’une quinzaine de manifestations consacrées à cet artiste disséminées dans différents espaces et centres d’art de la capitale.
Du 18 septembre au 23 novembre 2008.
“Notorious”, une exposition régulière qui rend compte des acquisitions du Frac depuis deux ans.
Du 11 décembre 2008 au 22 février 2009.
Informations pratiques : www.fracidf-leplateau.com
Place Hannah Arendt - rue des Alouettes/Carducci 75019 Paris

Le musée de l’Orangerie
Malgré le foisonnement des lieux dédiés à l’art contemporain, l’art moderne maintient sa position et l’on aurait tort de bouder le musée de l’Orangerie.

C’est en 1921, que l’ancienne orangerie des Tuileries devient un musée, annexe du Musée du Luxembourg. L’acte fondateur du musée c’est le don par Claude Monet en 1922, de ses monumentales Nympheas qu’il réalise à la toute fin de sa vie entre 1918 et 1926 et qu’il conçoit pour le lieu même.

Suit ensuite le legs de la collection Walter-Guillaume.
Depuis sa restauration achevée en 2006, le musée a retrouvé toute sa beauté avec une véritable mise en valeur de ses collections constituées de chefs d’œuvres des maîtres des avant-gardes historiques. A ne pas manquer, L’enfant de Chœur de Chaïm Soutine (1923) ou encore La Noce du Douanier Rousseau (1905).
Sans oublier les nénuphars, cela va de soi…

Aucune exposition en cours actuellement
Informations pratiques : www.musee-orangerie.fr
Jardin des Tuileries 75001 Paris

Les grandes galeries d’expositions
De grandes galeries d’expositions publiques se voient confier la présentation des événements qui jalonnent la vie artistique parisienne :

• Au premier rang, les Galeries nationales du Grand Palais. Plus de 250 expositions majeures, thématiques ou monographiques, se sont succédées dans ces galeries depuis qu’André Malraux décida en 1964 de consacrer une partie du Palais à la présentation d’expositions artistiques.
Au programme actuellement :
L’incontournable “Picasso et les Maîtres”, où l’on découvre le dialogue incessant mené par le grand maître avec les grandes figures de l’art du passé, entre référence respectueuse et citation révolutionnaire.
Du 08 octobre 2008 ou 2 février 2009.
Le fascinant Emil Nolde (1867-1956) est à l’honneur également, avec une présentation de 90 peintures et presque autant de gravures ou de dessins rendant hommage à cet artiste incontournable de l’Expressionnisme Allemand chez qui l’alchimie des couleurs se marrie parfaitement avec un trait sans concession et une verve pleine d’humanité.
Du 25 septembre 2008 au 19 janvier 2009
Informations pratiques www.rmn.fr
3 avenue du Général Eisenhower  75008 Paris

Le Musée du Luxembourg, géré par le Sénat sous mandant du Ministère de la Culture, reste une référence, bien qu’il ne soit aujourd’hui qu’un simple lieu d’exposition. Sa  programmation alterne entre l’art de la Renaissance (en hommage à Marie de Médicis à l’origine de la construction du Palais) et l’art moderne en référence à la vocation muséale historique du lieu, le premier musée consacré à des artistes vivants à Paris de 1918 à 1937. Ses expositions remportent toujours un grand succès.

Au programme actuellement :
“De Miro à Warhol – La Collection Berardo à Paris. A l’occasion de l’ouverture du Musée d’art contemporain au Centre Culturel de Belém, à Lisbonne, le musée du Luxembourg propose une sélection des collections de son célèbre fondateur José Berardo. Pas moins de 70 œuvres de Miro et les représentants du Surréalisme en passant par Warhol ou Wesselmann les papes du Pop us et jusqu’à la peinture de Schnabel ou de Stella.
Du 16 octobre 2008 au 22 février 2009.
Informations pratiques : www.museeduluxembourg.fr
19, rue de Vaugirard 75008 Paris

Et voilà, le panorama est loin d’être achevé. Rendez-vous prochainement :

2- Les Fondations privées d’art contemporain  à Paris • 3- Les Musées d’artistes à Paris • 4- La Photographie s’expose à Paris • 5- Les centres d’art contemporains à la périphérie de Paris • 6- L’architecture se donne à voir à Paris • 7- Le design et les arts décoratifs • 8- Les Galeries d’art • 9- Les Jardins de sculptures et l’art monumental • 10- Quand les musées traditionnels font de la place à la création contemporaine




Un bibi à Paris

admin | Non classé, Revue de mode | Lundi, 20 octobre 2008
Il vous a protégé tout l’été et ne vous quittera pas de l’hiver…
votre bibi parisien est à la fête puisqu’il parait que l’on a toutes (et tous) une tête à chapeau
- ou en tout cas un chapeau qui va avec notre tête -..
.

Pour trouver votre style, n’hésitez pas à traîner au rayon accessoires des grands magasins pour un essayage échevelé. Même le chapeau “Marie-Chantal” ne saurait vous être épargné(e)…
Allez-y avec des amis - juges en la matière - qui seront vous conseiller (et se payer votre tête).

Bérêt ou panama, casquette ou bob (si, si, c’est la dernière mode aux States, cf Marcia Cross ou Paris Hilton), borsalino ou tribly, pour homme ou pour femme… vous avez le choix.


Le “it” du moment (dixit notre sacro-saint magazine Elle et ses égéries de papier glacé) : le chapeau melon ! Les grands boulevards vont en frémir.

Notre sélections de magasins parisiens :

Pour tous

Galeries Lafayette 40 bd Haussmann 75009 Paris
Printemps Haussmann 64 bd Haussmann 75009 Paris
Bon Marché 24 rue de Sèvres 75007 Paris

La chapellerie julias - 59 boulevard Barbès 75018 Paris - www.lachapelleriejulias.com
Une maison familiale qui connaît bien ses classiques


Pour Madame :

La cerise sur le chapeau -11 rue Cassette 75006 Paris - www.lacerisesurlechapeau.com
Cerise vous accueille dans son très bel atelier-boutique et vous propose un couvre chef sur-mesure : forme, matière, la couleur… pour un chapeau unique !

Come on Eline -16 rue des Taillandiers 75011 Paris - 01 43 38 12 11
Une friperie parmi d’autres pour dénicher un vieux bibi années 30 ou une capeline 70′.

Marie Mercié - 23, rue St Sulpice 76006 Paris
L’adresse parisienne de référence pour des chapeaux féminins plein de fantaisie.

Manon Martin - 19, rue de Turenne 75004 PARIS - 01 48 04 00 84
Bon pour le prix de Diane et autres folles mondanités. Pour ceux qui aiment se retrouver avec un tournesol sur le haut du crâne et un pigeon mort à l’arrière, vous êtes à la bonne adresse !

ABCD Soirées - 8 rue Mignard 75016 PARIS - 01 45 03 50 03
Location de chapeaux pour les mariages (pour les Mme de Fontenay qui s’assument).

Pour Monsieur :

Anthony Peto - 56 r Tiquetonne 75002 PARIS
www.anthonypeto.com
Le grand chapelier anglais à Paris
pour toutes les têtes masculines bien faîtes

Borsalino - 6 rue de Grenelle 75006 Paris
Le royaume du chapeau à poils…

Pour découvrir un monde de beauté

Prendre RV avec Lorenzo Ré, un des derniers formiers au monde qui travaille avec les plus grands de la mode. Dans son atelier vous pourrez admirer les formes de chapeaux en bois qui servent de base pour la réalisation de ceux-ci. Unique !

La Forme - 15 Rue Paul Lelong 75002 Paris - 01 42 60 05 06 - www.laforme.fr

Ils ne sont pas plus beaux, nos hommes avec des chapeaux ????




Picasso dans la place…

admin | @ visiter | Mercredi, 08 octobre 2008

C’est l’événement culturel de la rentrée : Pablo est partout ! Du 8 octobre au 2 février 2009, deux cent œuvres présentées conjointement au Grand Palais, au Louvre et au musée d’Orsay nous révèlent les racines très académiques de ce grand rebelle.

A voir pour être vu
Tout parisien se devra d’être allé à cette exposition tripartite où l’on constate l’évidente filiation entre ce génial peintre du XXe siècle et les grands Greco, Goya, Manet, Courbet, Velasquez, Rembrandt…
Bien sûr cela va se traduire en kilomètres de queue, engelures et autres gouttes au nez.
Mais ça sera le prix à payer pour dire “j’y étais”…


Picasso et les maîtres

Galeries Nationales du Grand Palais
Du 6 octobre 2008 au 2 février 2009
3, av. du Général Eisenhower Square Perrin. 75008 Paris
Ouverture tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 23h, le jeudi jusqu’à 20h.

Picasso / Delacroix : Les Femmes d’Alger
Musée du Louvre
Du 9 octobre 2008 au 2 février 2009
Ouvert tous les jours de 9h à 18h - Nocturnes jusqu’à 22h les mercredi et vendredi
Musée gratuit le premier dimanche du mois

Picasso / Manet : Le déjeuner sur l’herbe
Musée d’Orsay
Du 8 octobre 2008 au 1er février 2009
Ouvert du mardi au dimanche de 9h30-18h - Nocturne jusqu’à 21h45 le jeudi

Pablo Picasso
Le déjeuner sur l’herbe d’après Manet
© Succession Picasso, 2008

A voir sans être bousculé
Si vous êtes “foulophobes” ou que vous vous souhaitez en savoir encore plus sur Pab’, pensez aux collections modernes du Centre Pompidou. Une dizaine d’œuvres de l’artiste à re-découvrir ainsi que les créations des plus grands de ses contemporains (Kandisky, Matisse, Baque, Giacommetti…) y sont exposées de manière chronologique. Une grande plongée dans l’univers artistique de la première moitié du XXe siècle.

Vous pourrez aussi, à partir du 17 octobre 2008, arpenter dans un décor remis à neuf les collections permanentes du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris qui offrent une belle rétrospective de l’art moderne et contemporain.

Pour le musée Picasso, superbe petit musée niché dans un hôtel particulier du Marai.

L’acrobate bleu, 1929 - Fusain et huile sur toile -
162 x 130 cm  - Dation, 1990 - Inv. : M.P.1990-15
© Picasso Administration

Centre Pompidou (Paris 4e) - Ouvert tous les jours de 11h à 22h, sauf le mardi - Nocturne le jeudi jusqu’à 23h -
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris - Musée gratuit le premier dimanche du mois
MAM de la ville de Paris
11, avenue du Président-Wilson (16e) - Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h - Nocturne le jeudi jusqu’à 22h - Collections permanentes accès gratuit

Revenir sur les pas de Picasso
En 1904, Picasso s’installe définitivement en France et emménage dans un atelier décrépi de Montmartre, au « Bateau-Lavoir », nom donné par Max Jacob parce qu’on accède au batiment par un pont. Il y fréquente des artistes, des écrivains comme Gertrude Stein, des poètes, notamment Guillaume Apollinaire. Cette époque heureuse marque le début de sa période rose avec ses peintures de saltimbanques, aux couleurs douces. Le bateau-lavoir, tout beau tout neuf, accueille aujourd’hui encore des artistes et pourra être le point de départ pour une belle promenade automnale à Montmartre.

S’offrir un Picasso
Autour du cou, en mug ou en éventails, la boutique des musées de la RMN vous propose des produits dérivés du travail de l’artiste et des ouvrages sur son œuvre.
www.boutiquesdemusees.fr et dans les boutiques des musées parisiens.

Pour finir, une vidéo sous influences…

Guernica
envoyé par madmojo




Les bons restos de viande à Paris

admin | Paris pour un jour | Lundi, 06 octobre 2008

Vous voulez faire plaisir à Monsieur ?
Oubliez pour ce soir votre resto végétarien préféré
ou votre bar à soupe si trendy,
et piochez dans notre sélection de restaurants
“nappe à carreau & couteau effilé”.
Parce que, comme nous l’a si bien expliqué
l’excellente Florence Foresti,
les gars ça aime le steak et les patates… A table !

• Argentin
El Sur 35, boulevard Saint-Germain 75006
Tel : 01 43 25 58 28
Du steak argentin par kilos, cuit comme vous le désirez, des empanadas maison en entrée et des desserts (très très) sucrés, le tout dans une très bonne ambiance.

• Recette secrète
Le Relais de l’Entrecôte Saint Germain 20, Rue Saint-Benoît 75006 Paris
Tel : 01 45 49 16 00
Un menu unique pour cette institution parisienne avec sa fameuse entrecôte et sa sauce au secret bien gardé. Viande tendre, frites croustillantes servis (presque) à volonté.

• L’adresse du boucher
Le Louchebem 31, Rue Berger 75001 Paris
Tel : 01 42 33 12 99
Situé à côté de l’ancien ventre de Paris, (les Halles, aujourd’hui reconverti en centre commercial glauqui), le Louchebem offre depuis plus de 200 ans des côtes de boeuf de 600g aux gros mangeurs de la capitale.

• A l’heure américaine
Meating 122, Avenue de Villiers 75017 Paris
Tel : 01 43 80 10 10
Voici le steack house de Paris avec T Bone Steack from USA et ambiance so chic…

• 24/24
Le Tambour 41, Rue Montmartre 75002 Paris
Tel : 01 42 33 06 90
Un cadre parisien avec plan de métro, arrêt de bus et cuisine traditionnelle : pièce du boucher, andouillette et pieds de porc à dévorer toute la nuit.

• Entre amis
Le Loup Blanc 42, Rue Tiquetonne 75002 Paris
Tel : 08 26 10 05 75
La bonne adresse conviviale de Montorgueil, banquette spécial bande de potes et recettes originales. Pour les faims de loup (ahah) choisir l’assiette mixte avec poulet au romarin, canard macassar, bavette à la bière, filet de porc mandarine avec des accompagnements sur mesure.

• Pépère
Chez Paul 13, Rue de Charonne 75011 Paris
Tel : 08 26 10 09 03
Rien n’a changé depuis un siècle mis à part les touristes japonais détonnant dans le décor. Au menu du très classique, sans surprise mais toujours bon.

A la Villette
Au Boeuf Couronné
188, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Tel : 01 42 39 44 44
Le boeuf, roi des lieux, agrémente les repas de ce beau bistro au décor Belle Epoque d’origine (1865).

• Au coin du feu
Robert et Louise 64, Rue Vieille-du-Temple 75003 Paris
Tel : 01 42 78 55 89
Un petit coin de province avec une table d’hôte où chacun se serre, face à la cheminée où cuit de massifs morceaux de boeuf.

• Ambiance ballon ovale
Boucherie Roulière 24, Rue des Canettes 75006 Paris
Tel : 01 43 26 25 70
Côte de boeuf à partager entre copains dans une belle salle ouverte sur la cuisine.

Bon pour le porte monnaie
Marguerite 50, Rue de Clignancourt 75018 Paris
Tel : 01 42 51 66 18
Viande grillée sur planche et plats originaux pour petits budgets.

• Repaire auvergnat
L’Ambassade d’Auvergne 22, Rue du Grenier Saint-Lazare 75003 Paris
Tel : 01 42 72 31 22
À ne pas manquer : la Pièce de boeuf de Salers, moelle et fleur de sel… une cuisine auvergnate traditionnelle et une épicerie pour les gourmands.

André Legrand
d’après Charles Le Brun
Trois tête de bœufs
et trois têtes d’hommes
en relation avec le bœuf
Louvre, Paris






Tout Paris dans un album – Pour les enfants de 3 à 10 ans

admin | Les petits parisiens | Samedi, 04 octobre 2008

Les éditeurs ne manquent pas d’idées pour faire découvrir Paris aux petits habitants ou aux jeunes touristes. On ne compte plus les city guides et autres outils malins, culturels et éducatifs destinés au jeune public. Vie quotidienne, vie pratique, vie culturelle, loisirs en tous genres, ces ouvrages, regorgent de solutions, mines d’or et autres bon plans

Mais si ces ouvrages ont le mérite de faciliter la vie urbaine des bambins, ils restent souvent assez terre à terre et peu rigolos.

En réalité, quoi de plus amusant, poétique et naturel que de découvrir les mille et une facettes de la capitale à travers de véritables albums et recueils pour enfants.

Voici notre sélection non exhaustive d’albums pour les plus petits de moins de 10 ans. On y découvre ou retrouve Paris, à travers des récits, des poèmes, des images, des jeux. Croyez-moi, les grands y trouvent leur compte autant que les petits : leur lecture est souvent l’occasion de réviser ses classiques !

Des héros de légende en vadrouille à Paris

Eloïse à Paris

Eloïse n’est plus toute jeune : ses premières aventures datent de 1955 ! Mais les dessins loufoques et précis d’Hilary Knight, n’ont pas pris une ride. En temps normal, Eloïse, vit à New York au Plaza. Mais suite à l’envoi d’un télégramme de sa mère, c’est le départ imminent pour Paris avec « Nanny, Mouflet, Fanchounette » et pas moins de 37 bagages ! Au programme les pêcheurs du bord de Seine et Notre Dame et pas mal de bêtises à travers le Paris des années 50. Un classique !

Par Kay Thompson et Hilary Knight - Gallimard jeunesse 1999 - 13.5€ - à partir de 5 ans

Caroline visite Paris

On ne présente pas Caroline, sa salopette rouge et les plus célèbres couettes blondes de la littérature enfantine. La voici à Paris, un Paris un peu old fashion, accompagnée de sa bande de copains racailles (Pouf, Youpi, Pipo, Tim, Poum et le reste de sa clique). Les clichés ne manquent pas mais le charme de la nostalgie opère.

Par Pierre Probst - Hachette Jeunesse 1984 - 5€ - à partir de 4 ans


Quand l’humour se fait parisien

Une grande fête au jardin du Luxembourg

Pierre est le fils du marchand de ballons du célèbre parc parisien. Il connaît comme sa poche tous les recoins et tous les habitants du Luxembourg depuis les oiseaux perchés dans les arbres, jusqu’aux marionnettes du Guignol en passant par les chats de la fontaine Médicis et les poneys. Son grand ami, le vieux loueur de voiliers du bassin, a décidé de s’en aller. Pierre imagine un spectacle pour fêter son départ. Le début des surprises…pleines d’humour.

Par Stéphane Girel et Martine Beck - Sorbier 2000 – 25€ env – à partir de 6 ans

Claudine Chiffon

Le farfelu le dispute à l’absurde dans cet album haut en couleurs qui nous narre l’histoire de la géante Claudine Chiffon, top model de son état. Sa carrière de mannequin étant au point mort, Claudine Chiffon décide de détrôner la Tour Eiffel et de prendre sa place afin de régner sur la capitale. Mais le boulot de Tour Eiffel n’est pas de tout repos et Claudine craint que son mari ne s’éprenne de la Dame de Fer alors désoeuvrée…La drôlerie du propos est soutenue avec originalité par des illustrations alliant collages de papier, photos, rehauts de stylos et autres effets de matières.

Par Aude Maurel - Frimousse 2002 - 13€ - à partir de 3 ans

Une Balade à Paris

Monsieur Martin est un fermier aux journées bien remplies qui rêve un jour de découvrir Paris. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’un beau matin, en ouvrant son garage, il découvre que tous ses animaux ont pris place dans sa vieille auto ! En route pour la capitale !

En véritables touristes, Monsieur Martin et ses vaches, oies, chèvres, poules et autres moutons font le tour des incontournables : ils admirent les chefs d’œuvre du Louvre, font du shopping Faubourg Saint-Honoré, se baladent en bateau Mouche et vont se détendre aux Folies Bergère ! Une façon très drôle de voir Paris dans les yeux de visiteurs hors du commun !

Par Catherine Stock - Circonflexe – 12€ - à partir de 3 ans

Paris y es-tu ?

Théo a perdu son chien Potchi et le cherche au fil des pages depuis la Place de la Concorde jusqu’à celle de Denfert-Rochereau en passant par le Canal Saint-Martin. Aucun incontournable n’échappe au petit garçon : chaque arrêt est l’occasion pour le jeune lecteur de s’instruire mais aussi de s’amuser en essayant de retrouver dans la foule les deux héros, mais aussi de chercher un détail incongru et un infatigable ballon jaune.

Par Masumi - Parigramme 2006 – 15€ - à partir de 5 ans

Les cinq diamants du diable

Dans la lignée des grands auteurs pour enfants, Raymond Queneau et Pierre Gripari en tête, ce membre de l’oulipo, nous régale de 17 contes malicieux et bourrés d’humour dont la plupart se déroulent aux alentours du quartier de la Butte aux Cailles. Jeux de langages, détournement de contes, comptines surréalistes, tous ces genres sont convoqués et le mélange prend !

Par François Carradec – Illustrations de Jean-Pierre Cagnat - Gallimard Jeunesse – Collection Giboulées 2005 – 12€ - à partir de 7 ans

Pour poursuivre avec les animaux

Un lion à Paris

Un lion décide un jour de quitter sa célèbre savane pour tenter sa chance à Paris y trouver « un travail, un amour, un avenir ». Hélas, le succès n’est pas au rendez-vous. Le lion finit néanmoins ses jours sur un socle au beau milieu d’un carrefour d’où on l’admire et on le salut en fanfare à coup de klaxons. En réalité, l’auteur a choisi à travers l’histoire imaginaire du lion de la place Denfert-Rochereau de nous parler avec intelligence de déracinement, d’intégration et de la vie urbaine. On découvre une ville pleine de poésie où chaque statue a son histoire. Ses illustrations mêlent avec saveur et un beau sens du détail, le dessin avec des collages de photos, de portraits ou de cartes postales.

Par Béatrice Alemagna - Autrement Jeunesse 2006 - 13.5€- à partir de 4 ans


Un Jour avec la Tour Eiffel

L’auteur est un conservateur du musée du Louvre qui nous invite à découvrir Paris à travers le regard plein de poésie de Kazouo un enfant japonais.

En voyage à Paris, celui-ci a perdu ses parents. La Tour Eiffel vole à son secours et se transforme en girafe malicieuse. Elle prends le petit garçon sur son dos et lui fait visiter les plus beaux endroits de la capitale : Montmartre, les Tuileries ou encore le centre Georges Pompidou. Les illustrations s’inspirent des vieilles cartes postales aux tons sépias sur lesquelles se détachent les deux héros.

Par Victor Simiane illustrations de Véronique Boiry - Grasset Jeunesse 2003 - 6€ - à partir de 5 ans

Chien et chat dans Paris

Par Philippe Koechlin illustrations de Lionel Koechlin - Seuil Jeunesse 1997 – 8€ - à partir de 6 ans

Au jardin du Luxembourg

Le petit cochon, Charles-Edward est invité chez ses cousins parisiens pour les vacances : dans une lettre à ses parents, il nous raconte sa journée au jardin du Luxembourg. Une journée sous le signe de la bêtise, menée par trois petits cochons loin d’être sage ! L’humour est au rendez-vous tant dans le récit que dans les illustrations.

Par André Dahan - Gallimard Jeunesse - à partir de 4 ans

Un peu d’art et de poésie

Souvenir de Paris

Cet album destiné aux petits mais dont la poésie agit aussi sur les grands nous propose de découvrir Paris au ras du trottoir, dans la peau du balai vert du balayeur. Les photos en gros plan associent les détails des déchets trouvés sur le bitume avec les plus célèbres monuments de la capitale : un boîte de pastilles à Bastille, une coquille d’œuf au Pont-Neuf, un mégot de cigarette à la Villette. On l’aura compris textes et photos font rimer humour et fantaisie.

Par Cécile Paris - Thierry Magnier - 6€ - à partir de 3 ans

Bon baiser de Paris

L’auteur nous offre un tour d’horizon des plus célèbres monuments de Paris à travers des compositions au graphisme poétique et original où se mêlent dessin, peinture, couture, email ou encore broderie.

Par Nathalie Ray illustrations de Frédéric Rey - Editions du Rouergue 2004 - 15€- à partir de 5 ans

Dans Paris

Des illustrations originales aux cadrages inattendus pour cet album en emboîtement qui reprend la célèbre comptine de Paul Eluard.

Paul Eluard Illustrations de Christophe Alline - Didier Jeunesse collection pirouette1998 - 10.5€-  à partir de 3 ans

Le Temps des cerises

La célèbre chanson de Jean-Baptiste Clément, écrite pendant la commune de Paris est ici revisitée par un illustrateur de talent. On y retrouve les paroles de ce chant d’amour mais aussi des allusions à l’une des pages les plus emblématiques de l’histoire de Paris

Par Jean-Baptiste Clément – illustrations Philippe Dumas - Ecole des Loisirs 1990 - 5.5€ - à partir de 7 ans

Paris à la loupe du Moyen-âge à 1900

A travers de très belles reproductions de tableaux, petits et grands découvrent Paris son histoire et sa vie quotidienne. Les plus petits sont invités à retrouver dans chaque reproduction de tableaux, les détails isolés sur des vignettes. Chaque page s’accompagne d’explications vivantes et passionnantes sur l’histoire de Paris (La Fronde, la Révolution), de son évolution architecturale et de la vie au quotidien (les bains dans la Seine, les accident de carriole…). Les détails amusants et les anecdotes ne manquent pas ! Un incontournable !

Par Claire d’Harcourt - Le Funambule 2002 - 20€ - à partir de 5 ans


Un peu de sérieux

Où se trouve la rue Saint-Michel ?

Voici un album panoramique où l’on suit les aventures de Fabien et Nelly. Ceux-ci se sont perdus dans Paris. Ils partent à la recherche de leur cousine à travers les méandres des rues de la capitale. S’ils commencent par se perdre davantage, ils finiront par retrouver leur chemin non sans nous avoir faire découvrir les plus beaux endroits de Paris à travers des illustrations fourmillant de détails.

Par Hiroko Mars - Ecole des Loisirs 2001 - 20€ - à partir de 5 ans

Petits secrets des grands monuments de Paris

Un album truffé de détails et d’informations anecdotiques sur les grands monuments de Paris : pourquoi le Sacré-Cœur est-il toujours blanc ? Pourquoi un alpiniste escalade-t-il régulièrement la Cité des Sciences : autant de questions, autant de réponses !

Par Safia Amor et Philippe Bucamp - Parigramme 1999 – 18€ - à partir de 7 ans

Ma vie à Paris au fil des mois

De janvier à décembre, cet album retrace la vie de Léa, 7 ans, petite parisienne vivant dans le quartier de la République. Une vie quotidienne ponctuée par les fêtes et autres traditions. Un peu conventionnel mais très bien illustré.

Par Claire Nadaud - Syros 2004 – 13€ - à partir de 7 ans

Paris Rutabaga, souvenirs d’enfance 1939-1945

Après avoir retrouvé des dessins de son enfance, l’auteur nous livre les impressions d’un petit garçon face aux années de guerre à Paris.

Par Jean-Louis Besson - Bayard Jeunesse 1995 – 15€ - à partir de 6 ans

Escapade à la cour des miracles

Ce livre tient à la fois du documentaire et du récit. A travers l’histoire de Quentin et Margot, on se familiarise avec le Paris de la fin du Moyen-âge. Paris est alors la ville la plus peuplée d’Europe. Comme aujourd’hui les quartiers riches côtoient ceux plus miséreux, ces dédales de ruelles et de cours sombres dont la plus célèbre fut surnomée la Cour des miracles.

Par Olivier Melano - Ecole des Loisirs Archimède 2004 - 15€ – à partir de 6 ans

L’entrée dans Paris

Cet album très bien documenté nous invite à suivre deux familles Thibaud, l’une en visite dans le Paris actuel, et l’autre venue assister aux cérémonies d’accueil d’Isabeau de Bavière future épouse de Charles VI en 1389. L’occasion de comparer le Paris d’aujourd’hui avec celui du Moyen-Âge : pas si différents l’un de l’autre semble-t-il !

Par Christine Flament - Ecole des Loisirs Archimède 2003 - 12€ – à partir de 8 ans

Qu’y a-t-il sous Paris

Le Paris souterrain et mystérieux mis en lumière dans cet album dédiée à cet entremêlement de tunnels, de galeries, de caves, de parkings, de carrières, de catacombes, de cryptes ou encore d’égouts ! Une fourmilière très secrète qui grouille sous nos pieds ! Passionnant !

Par Valérie Guidoux et Jean-Michel Payet - Parigramme 2003 – 12€ - à partir de 7 ans

Bonne lecture à tous !

PS : n’oubliez pas que nombre de ces ouvrages sont disponibles dans la plupart des bibliothèques de la Ville de Paris, gratuitement et pour 3 semaines !

Site des bibliothèques de la Ville de Paris