Soirée parfum ou soirée chocolat ?

admin | @ visiter | Mardi, 15 décembre 2015

Parfum ou chocolat ? 2 belles soirées proposées par Paris pour un jour aux équipes de Pfizer et de RTE il y a quelques jours… Atelier, visite et dîner, un programme de fin d’année parisien idéal !

Pour des soirées clients et collaborateurs insolites et conviviales, contactez les équipes de Paris pour un jour !

teambuiding1c2a9parispourunjour
teambuiding3c2a9parispourunjour
teambuiding5c2a9parispourunjour
teambuiding4c2a9parispourunjour
teambuiding2c2a9parispourunjour1
xxx

x

x

x

x




Expositions parisiennes - collection printemps/été 2013

admin | @ visiter, Paris pour un jour | Lundi, 04 mars 2013

La fashion week parisienne touche à sa fin, mais pour notre plus grand bonheur, place aux expositions printemps/été 2013 !

Voici un avant-goût du défilé des plus belles couleurs et sensations culturelles de la saison, sélectionnés par Paris pour un jour © !

• Créations psychédélique et délires optiques…

“Dynamo, un siècle de lumière et de mouvement dans l’art, 1913-2013″ au Grand Palais. Du 10 avril 2013 au 22 juillet 2013

Sur près de 4000m2, l’exposition du Grand Palais montrera comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini. Une exposition à vivre…

gparton3128-bed94

photo © Jesús Rafael Soto, Pénétrable bleu, 1999 Collection Soto
© ADAGP, Paris 2013

x

x

x

x

x

x

x

x

x

x

x

“Sous influences, arts plastiques et psychotropes” à la Maison Rouge. Du 15 février au 19 mai 2013

Depuis l’aube de l’humanité, nos semblables ont croisé sur leurs chemins des substances psychoactives, plantes, champignons, macérations diverses et ces rencontres ont entrainé stupéfaction, intoxication, dépendance, accès mystique, soulagement, mort, voire illumination. Les artistes, toujours à la recherche d’accès à la création, de passages, de déclencheurs, de transgressions, de stimulations, de routes vers des imaginaires transmissibles, ne pouvaient guère éviter d’en tenter les effets… Une visite grisante !

• Combats d’artistes

“Keith Harring. The Political Line” au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Du 19 avril 2013 au 18 août 2013

En utilisant délibérément la rue et les espaces publics pour s’adresser au plus grand nombre, Keith Harring n’a cessé de lutter contre le racisme, le capitalisme et toutes sortes d’injustice et de violence. Le parcours de l’exposition au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris rendra compte de ses prises de position critiques. The Exhibition, on vous le dit !

keith_haring

Photo © Untitled, 1982, Courtesy Keith Haring Foundation et Gladstone Gallery, New York et Bruxelles, © Keith Haring Foundation

Le CENTQUATRE prolonge la rétrospective en présentant les œuvres grand format de l’artiste, notamment l’une de ses plus importantes, Les Dix Commandements, créée en 1985. Cette pièce monumentale composée de dix panneaux de sept mètres de haut, inspirée de la Bible et réinterprétée par le créateur : dix commandements revisités à coup d’aplats rouges, de signes du diable et de l’enfer, de dollars et de têtes de serpent…

“Chagall, entre guerre et paix” au Musée du Luxembourg. Du 20 février 2013 au 21 juillet 2013

L’exposition au Musée du Luxembourg rend compte de la double résistance, à la fois artistique et personnelle, que Chagall oppose aux épreuves douloureuses de sa vie. Son art lui permet à la fois d’en témoigner et de les dépasser. Les images du bonheur qu’il véhicule dans son oeuvre semblent servir d’exorcisme à celles de la guerre.

chagall

• L’art du noir

“L’ange du bizarre : le Romantisme Noir de Goya à Ernst” . Du 5 mars 2013 au 9 juin 2013

On le sait, pour le monde de la mode, le noir c’est LA couleur. C’est au romantisme noir que le musée d’Orsay s’intéresse, avec ses multiples déclinaisons, de Goya et Füssli jusqu’à Max Ernst et aux films expressionnistes des années 1920, à travers une sélection de 200 œuvres comprenant peinture, arts graphiques, sculpture et œuvres cinématographiques. Un voyage inspirant…
romantisme-noir

Photo : Carlos Schwabe (1866-1926) - La Mort et le fossoyeur - 1900, musée d’Orsay, conservé au département des Arts Graphiques du musée du Louvre - Legs Michonis, 1902 © RMN (Musée d’Orsay) / Jean-Gilles Berizzi
x
x
x
x
x
x

x
x

x
x
x
x

• Métiers précieux…

“Fragile. Murano, chefs-d’oeuvre du verre de la Renaissance au XXIe siècle” au Musée Maillol. Du 27 mars 2013 au 28 juillet 2013

Pour la première fois en France, une exposition retrace l’aventure du verre de Murano en parcourant sept siècles de création intense, du milieu du XVe siècle à nos jours. Ainsi, près de deux cents pièces issues de collections publiques ou jalousement conservées dans des collections privées, seront réunies. Un moment fragile et précieux…

“L’Art Nouveau, la révolution décorative” à la Pinacothèque. Du 18 avril 2013 au 09 septembre 2013

• Pop & glam

Du pop à l’art. Roy Lichtenstein” au Centre Pompidou. Du 3 juillet 2013 au 4 novembre 2013

royIl s’agit de la première grande rétrospective consacrée à Roy Lichtenstein depuis plus de 20 ans. A partir du mois de juillet, le Centre Pompidou de Paris expose les dessins et collages de l’artiste, peintre majeur du Pop Art américain, célèbre pour ses tableaux rappelant, en gros plan, des vignettes de bande dessinée constituées de milliers de points.

x

• Douceur féminine

“Marie Laurencin” au Musée Marmottan-Monet. affiche_marie_laurencinDu 21 février au 30 juin 2013

Le musée Marmottan Monet rend un vibrant hommage à Marie Laurencin, une des femmes-peintres parmi les plus célèbres du xxe siècle. Cette exposition est la première à être organisée dans un musée français pour rendre justice à un des peintres les plus séduisants de la première moitié du siècle… A la découverte d’un pinceau féminin…

Autres figures féminines de la saison : “Eileen Gray” au Centre Pompidou, du 26 février au 3 juin 2013

et “Laure Albin Guillot, l’enjeu classique” au Jeu de Paume, du 26 février au 12 mai 2013

• Esprit marin

mathurin_meheut“Mathurin Meheut” au Musée de la Marine. Du 27 février 2013 au 30 juin 2013

Nommé peintre de la marine en 1921, Mathurin Méheut collabore tout au long de sa vie avec le milieu maritime. Cet artiste breton, initialement connu comme dessinateur, fut également avec succès, céramiste, sculpteur, décorateur, graveur et illustrateur, mettant au coeur de son œuvre la vie bretonne et la faune marine. Partez à la rencontre de ce breton à Paris !

• Paris Couture

“Paris Haute Couture” à l’Hôtel de Ville de Paris. Du 2 mars 2013 au 6 juillet 2013

L’Hôtel de Ville de Paris célèbre la Haute Couture à travers une exposition réalisée entres autres avec les collections du musée Galliera,  l’occasion d’admirer pour la première fois à Paris des modèles d’exception comme les mythiques robes de Chanel, Balenciaga, Vionnet, Courrèges et bien d’autres… Un défilé idéal…

paris-haute-couture

x

“Mannequin, le corps de la mode” aux Docks. Du 16 février 2013 au 19 mai 2013

Cette exposition vous propose une histoire de la photographie de mode, du point de vue du modèle et non plus seulement du photographe. Près de 120 tirages signés par les grands noms de la photographie tels que Helmut Newton, Guy Bourdin ou encore Erwin Blumenfeld interrogent les stéréotypes du mannequin anonyme à la cover-girl, du porte-manteau au sex-symbol…

Et encore quelques jours pour profiter de l’exposition “Fashioning Fashion, la mode européenne de 1700 à 1915″ au Musée des Arts Décoratifs, jusqu’au 21 avril 2013.

En journée, en soirée, dans le cadre d’un programme de loisir à Paris, d’une invitation client associée avec un déjeuner ou un diner, confiez vos projets à Paris pour un jour© ! Nous détenons les meilleure adresses gourmandes parisiennes, sélectionnons les conférenciers les plus passionnants et détenons les clés de lieux rares et privés…

Paris pour un jour. 01 43 55 41 42. contact@parispourunjour.fr




Les expositions parisiennes - saison printemps/été 2012

admin | @ visiter | Lundi, 12 mars 2012

Ça y est, la saison des expositions parisiennes est lancée ! Paris pour un jour vous propose sa sélection et ses coups de cœur parmi les expositions du printemps. Nous réviserons ainsi nos plus beaux classiques : Matisse, Degas et Léonard de Vinci. Nous partirons également dans des chemins plus inattendus, avec des expositions autour de la mode, du rock, de la bd, du théâtre, du ciné… au musée ! Suivez le guide !

c

Succès assuré ! Matisse a rendez-vous au Centre Pompidou. Pour les Parisiens, cela signifie des heures d’attente pour admirer l’exposition « Matisse, Paires et séries » et porter un regard neuf sur l’art du peintre. Une exposition qui dévoile l’œuvre de Matisse à travers la répétition des motifs traités et la variation des formes.

matisse_notre_dame

« Matisse, Paires et séries »
Centre Pompidou

Du 7 mars au 18 juin 2012
Exposition ouverte tous les jours de 11h à 21h, sauf le mardi


c

c
cc 

Deuxième « blockbuster » de la saison, Degas à l’affiche du Musée d’Orsay. Dans cette première grande exposition parisienne sur Edgar Degas depuis presque 25 ans, le nu et les femmes sont à l’honneur sous toutes ses formes : peinture, sculpture, dessin, estampe et pastel, portées à leur plus haut degré d’achèvement.

« Degas et le nu » Musée d’Orsay
Du 13 mars au 1er juillet 2012

Exposition ouverte tous les jours de 9h30 h à 18h, 21h45 le jeudi. Fermé le lundi.

degas-femme_musee-dorsay

exposition-degas-et-le-nu-l

 

c

c

cccc 

cc
cc
cc
cc 

Ne manquez également de faire un tour au Louvre qui met à l’honneur Léonard de Vinci et la Sainte Anne. Boudons donc la Joconde, pour nous intéresser à la Saint Anne, tableau restauré et accompagné d’esquisses, études, dessins préparatoires, d’autres œuvres du maître et d’hommages rendus par des peintres plus récents comme Delacroix, Degas et Max Ernst.

sainte_anne« La “Sainte Anne” l’ultime chef-d’œuvre de Léonard de Vinci »
Musée du Louvre

Du 29 mars au 25 juin 2012
Exposition ouverte tous les jours de 9h à 18h, 21h45 le mercredi et le vendredi, 20h le samedi et le dimanche.
Fermé le mardi.

 

Ces trois « indispensables » de la saison réglés, sortez des chemins battus des expositions classiques pour flirter avec des arts décalés, dans l’air du temps…

La mode défilera au Musée des Arts Décoratifs, sous la coupe de Louis Vuitton et Marc Jacobs. Vous y découvrirez le parcours créatif et artistique de deux hommes que tout sépare et qui se retrouvent pourtant pour sublimer la grande maison Vuitton.

« Louis Vuitton - Marc Jacobs »
Musée des Arts Décoratifs

Du 9 mars au 16 septembre 2012
Exposition ouverte tous les jours de 11h à 18h, 21h le jeudi.
Fermé le lundi.

bandeau_vuitton_jacobs

c

Pour la Cité de la Musique, il est temps de rendre un vibrant hommage à Mister Bob Dylan en retournant dans les années 60, plus précisément entre 1961 et 1962. Pendant ces années décisives, Dylan créa une véritable révolution musicale : la preuve à travers cette exposition riche de documents rares et de photos inédites. We will rock you !

musee_dylan« Bob Dylan l’explosion rock (1961-1969) »
Musée des Arts Décoratifs
Du 6 mars au 15 juillet 2012
Exposition ouverte tous les jours de 12h à 18h, 22h le vendredi et le samedi.
Fermé le lundi.

Un autre rocker, mais du stylo celui-ci : Crumb et sa BD underground des années 70, s’installe de le temple de l’art moderne parisien, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Figure mythique de la contre-culture américaine, les récits satiriques de Robert Crumb décapent les carcans moraux et portent un regard crumbacéré sur la société, ses noirceurs et ses absurdités.

« Crumb. De l’Underground à la Genèse »
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Du 13 avril au 19 août 2012
Exposition ouverte tous les jours de 10h à 18h, 22h le jeudi.
Fermé le lundi.

c

Moins punk (quoi que !) profitez de la jolie exposition dédiée aux héros des Théâtres romantiques à Paris pour replonger dans la société parisienne du 19e et partir à la rencontre des “people” des Grands Boulevards. Les belles qui faisaient tourner la tête du Tout Paris, à la carrière fulgurante et aux fins tragiques, les plumes qui faisaient le succès des tragédies et comédies… rachelun témoignage précieux de ce monde disparu, et un charmant musée à (re)découvrir.

« Théâtres romantiques à Paris »
Musée de la Vie Romantique

Du 13 mars au 15 juillet 2012
Exposition ouverte tous les jours de 10h à 18h.
Fermé le lundi.



Pour terminer ce panorama culturel et hétéroclite, ne manquez pas l’inclassable Tim Burton à la Cinémathèque. Ses montres gentils ont investi Bercy pour une plongée dans l’univers noir, esthétique et poétique de Burton.

tim-burton1« Tim Burton »
Cinémathèque Française

Du 7 mars au 5 août 2012
Exposition ouverte tous les jours de 12h à 19h, de 10h à 20h le we, les jours fériés et pendant les vacances scolaires .
Fermé le mardi.

but

Pour vous accompagner dans ces expositions, n’hésitez pas à profiter des excellents guides conférenciers de Paris pour un jour© (visites sur demande pour un groupe constitué). Découvrez également nos programmes complets incluant visite, activité et restauration autour de ces expositions.

Informations sur www.parispourunjour.fr
contact@parispourunjour.fr

tél. : +33 (0)1 43 55 41 42





tentation…

admin | @ visiter, Humeur parisienne | Mardi, 02 février 2010

Un jour de Chandeleur à Paris… qui pourra résister ?

Pour les gourmands de bonne facture : www.sabineforget.com

sabineforget_la-chandeleur

xxxxxx




Paris photo

admin | @ visiter | Mardi, 17 novembre 2009

Plus que quelques jours pour profiter de la très belle exposition en plein air : Photoquai 2009, sur les quais de Seine en face du musée du Quai Branly. 50 photographes de tous pays (hors Europe) offrent un regard croisé (et artistique sur le monde). À ne pas rater, c’est gratuit et c’est jusqu’au 22 novembre.

16112009297

Morceaux choisis…

161120092961

16112009298

16112009299

16112009301

16112009300

16112009302

16112009303

16112009304

16112009305

16112009306

Pour les fondus de photos, vous avez également rendez-vous avec le monde de la photo au salon Parisphoto, au Carroussel du Louvre. Du 19 au 22 novembre, près d’une centaine de galeries internationales présentent les œuvres de leurs artistes.

Renseignements sur : www.parisphoto.fr




Un été à Paris…

admin | @ visiter | Lundi, 13 juillet 2009

quartier_dete… pas banal grâce au Festival Paris quartier d’été.
De l’arty à gogo avec concert pop en hommage à Andy à St Eustache, street à la maison des metallos, magique avec Bartabas au lever du soleil… théâtre, musique, danse investissent les quartiers parisiens pour des rendez-vous insolites.

le concept vous l’aurez compris : de l’inattendu dans un lieu improbable…

le programme est à consulter sur : www.quartierdete.com
du 15 juillet au 9 août 2009

soirs-dete




Tous fans de Paris pour un jour sur Facebook !

admin | @ visiter | Mercredi, 25 février 2009

Merci à Benoit, fan de première heure et à tous ceux qui ont rejoint la tribu ! Nous vous attendons tous sur cette page  pour échanger, partager et pour tout connaître des dernières actus. Aurore et Karine

Voir la page

image-2




Le nouveau forum des images : de l’or en images !

admin | @ visiter, Paris entre les lignes | Mardi, 09 décembre 2008

L’événement culturel de ce début décembre, c’est la réouverture après travaux du Forum des images des Halles. A nouveau disponibles et cette fois-ci avec des copies numérisées, plus de 5 000 chefs d’œuvre du 7e art ayant pour décor Paris. A cela s’ajoutent les nouvelles collections acquises autour de thèmes et de partenaires impliqués dans l’audiovisuel (REC, Lobster films, Agence du court métrage…).

Ce trésor est ouvert au grand public dans ce lieu populaire et de mixité qu’est le forum des Halles.

…Interlude… Le film annonce de la réouverture du Forum des images réalisé amicalement par le formidable Michel Gondry :
L’Histoire de l’univers par Michel Gondry (Forum des Images)

x7klxe_lhistoire-de-lunivers-par-michel-go_shortfilms

Plusieurs façons de découvrir le nouveau Forum des images (et vous allez voir il y en aura pour tout le monde !) :

• A la carte dans la Salle des collections
5000 heures de films et vidéos sont disponibles pour tous les curieux et amoureux de l’image. Installez-vous dans de confortables fauteuils pour un moment en solo ou en duo, ou dans un petit salon privé entre amis. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix parmi un large catalogue, classé par thèmes avec résumés, infos… Génial non ?
Ouverture de 12h30 à 22h30 du mardi au vendredi, de 14h00 à 22h30 le week-end.
Billet Salle des collections : 5 €
Billet Petit salon Salle des collections : 15 € pour une durée de 3 heures (maximum 7 personnes)
Accès gratuit à partir de 19h30 (sauf le week-end)

• Avec les enfants à la découverte du cinéma
Partagez avec vos enfants la sélection des petits curieux piochée dans la mémoire du cinéma avec dessins animés, docus, courts et longs métrages, disponibles dans la salle des collections…
Des animations et des jeux autour du cinéma leur sont aussi proposés.
Les Après-midi des enfants offrent la formule magique : un film, un débat, un goûter à partir de 18 mois.
Les ados ne sont pas oubliés avec des séances qui leur sont consacrées et des collections à consulter, spécialement créées pour eux.
Jacques Tati, Charlie Chaplin ou Tex Avery : du plaisir pour tous les ages avec de la culture dedans !

• Sur le pouce, un menu court !
Vous vous baladez dans le quartier ou vous faites un changement aux Halles ? Profitez de l’offre « Menus court » deux séances (13h et 13h30) du mardi au vendredi avec au menu un court métrage et un déjeuner pour moins de 10 euros.

• Une vie culturelle avec bébé
Et là je crois que toutes les parisiennes/maman verseront une petite larme en découvrant que le Forum a pensé à elles. En effet, deux mardi par mois les jeunes parents et leur bébé de moins de 10 mois ont le droit à une séance de ciné pour adulte mais adaptée à bébé (son adouci, lumière tamisée et matériel de puériculture à dispo). Moi j’en pleure encore…

• A la découverte de cycles thématiques
Des rendez-vous cinématographiques sont donnés tous les mois pour des projections d’exception !

- Les Nuits fantastiques
du 6 Décembre 2008 au 6 Juin 2009
Au programme un classique et une oeuvre inédite avec par exemple pour la première soirée, le 6 décembre la programmation de « Freaks » de Tod Browning et « Santa sangre » d’Alejandro Jodorowsky, en présence du réalisateur.
9 € la séance complète ; 5 € un film

- Cycle New York
du 5 Décembre 2008 au 1 Mars 2009
Ce cycle consacré à New York et dédié à Jules Dassin, Cyd Charisse et Richard Widmarck sera l’occasion de (re)découvrir cette ville, décor authentique du plus beau cinéma amricain à travers plus de 150 films.

• Tous à l’Académie !
Le Forum des Images vous propose des rencontres avec les plus grands du ciméma pour s’initier et découvrir d’autres facettes du métier et du genre

- Les Cours de cinéma
Des cours gratuits où théoriciens, historiens, sociologues se relaient autour d’un thème (en ce moment « le bonheur d’aller au cinéma ») chaque vendredi à 18h30

- La Malle aux trésors de Bertrand Tavernier
Rendez-vous à ne pas manquer : tous les deux mois, le cinéaste et formidable conteur nous fait partager ses souvenirs et son amour du cinéma. En attendant vous pouvez consulter son blog : www.tavernier.blog.sacd.fr

- La Master class
Décidemment très hype ! Il s’agit dans ce programme d’inviter chaque mois un cinéaste pour l’interroger, images à l’appui, sur son parcours artistique.

Forum des images - 2 rue du Cinéma, forum des Halles, porte Saint-Eustache, 75001 Paris
De 12h30 à 23h30 du mardi au vendredi et de 14h00 à 23h30 le week-end.
Tous les programmes, toutes les séances :
http://www2.forumdesimages.fr/




Les hauts lieux de l’art moderne et contemporain à Paris

admin 2 | @ visiter | Vendredi, 31 octobre 2008

Introduction

Ces dernières années, les centres d’art, galeries d’exposition, fondations et autres musées dédiés à l’art contemporain mêlés d’art moderne se multiplient comme des petits Veli’b dans la capitale. On inaugure des petits bijoux d’architecture, on réhabilite de vieux bâtiments industriels, on restaure à tout va nos musées d’antan.

Tout cela est réjouissant, signe que la création se porte bien, ce qui est en général le cas en temps de crise, l’art constituant à la fois le mode d’expression de nos angoisses et de nos doutes et en même une valeur refuge de choix.

En France il faut savoir, que l’Etat, comme toutes les régions, départements et municipalités sont parties prenantes dans la valorisation et la promotion de la création contemporaine. Chaque entité se doit de posséder son centre d’art ou son institution muséale. A Paris, cela peut sembler fou tant l’offre est multiple. Sans compter que les acteurs privés, sans parler des galeries, occupent une place de plus en plus importante dans ce panorama.

Difficile donc pour un visiteur, simple touriste ou simple autochtone de s’y retrouver dans cette jungle d’espaces et d’événements, qui plus est quand on ne lit pas Art Press ou Télérama dans le texte ou quand on n’est pas abonné à la newletter de ParisArt.

Nous vous proposons donc un petit lexique pratique de l’art contemporain.

1- Les institutions publiques incontournables

J’ai choisi de consacrer le premier volet de ce lexique aux locomotives de l’art contemporain à Paris.

• Le Centre Georges Pompidou
Le navire amiral, c’est bien sûr le Centre Georges Pompidou qui abrite en son sein tubulaire le Musée national d’art moderne (MNAM).

Ici toutes les disciplines sont à l’honneur de 1960 à nos jours : peinture, sculpture, architecture, design, photographie et autres nouveaux médias.

La collection du musée est l’une des plus importantes au monde avec pas moins de 63000 œuvres dont la présentation fait l’objet d’accrochages sans cesse renouvelés. La collection permanente occupe deux niveaux complets du centre, le quatrième dédié à l’art depuis 1960 et le cinquième à la création dite moderne de 1905 à 1960.
Ici, la crème de la crème, c’est promis. Aucun des artistes qui ont fait ou qui font cette histoire récente ne manquent à l’appel : Matisse enchanteur avec sa Porte-fenêtre à Collioure de 1914 flirtant avec l’abstraction, Picasso et Braque qui se donnent la réplique cubiste entre le Guitariste de l’un et l’Homme à la guitare de l’autre. Les artistes majeurs du siècle écoulé, Miro, Duchamp, Brancusi mais aussi ceux qui firent la gloire des décennies d’après guerre sont au rendez-vous : l’expressionnisme abstrait de Pollock ou Rothko, la clique du Nouveau Réalisme français, et dans le désordre, Beuys, Boltanski, Soulage ou Dubuffet sans compter les générations récentes. Quelques regrets très personnels concernant l’art américain, le Pop art et l’art conceptuel des années 60 mais on ne peut pas bouder son plaisir face une telle profusion.

Le Centre Georges Pompidou c’est aussi plusieurs expositions temporaires, certaines au sein même des salles du musée, les autres plus importantes dans les galeries 1 et 2 du Centre.

Au programme actuellement :

“Le Futurisme à Paris, une avant-garde explosive
Du 15 octobre 2008 au 26 janvier 2009 galerie 1 niveau 6


Et mon coup de cœur “Jacques Villeglé, la comédie urbaine“, la première rétrospective consacré à cet artiste encore vivant, qui à partir de 1949, fait de la rue parisienne et de ses murs le matériau vivant de son travail.
Du 17 septembre 2008 au 5 janvier 2009 galerie 2 niveau 6
Informations pratiques : www.cnac-gp.fr

Place Georges Pompidou 75004 Paris

Le Musée d’art moderne de la ville de Paris
La Ville de Paris, n’est pas en reste et de façon similaire, elle gère son Musée d’art moderne (MAMVP pour les intimes), dans l’une des ailes du Palais de Tokyo.

Sa collection, plus modeste, 8000 œuvres environ, illustre tous les courants de l’art moderne et contemporain.

La fée électricité, Raoul Dufy - 1937

Les avant-gardes historiques (jusqu’en 1960) sont toutes bien représentées avec une mention particulière pour la richesse des fonds Delaunay, Léger et Picabia. Les artistes contemporains et les avants gardes depuis les années 60 se succèdent du Nouveau Réalisme en passant par Fluxus ou l’Arte Povera sans oublier tous les courants de l’abstraction. L’accrochage fait aussi la part belle aux tendances plus récentes à travers des artistes qui expérimentent des mediums nouveaux ou renouvellement des pratiques plus traditionnelles avec dans le désordre, Bustamante, Lavier, Douglas Gordon, Richter…Une salle entière est dédiée à Boltanski et une autre à l’art vidéo. Incontournables lors de la visite, la salle consacrée aux Danses monumentales de Matisse et celle dédiée à la Fée Electricité de Dufy.

Le musée s’illustre aussi en présentant en permanence une à deux expositions temporaires souvent monographiques et toujours passionnantes, de François Morellet à Dan Flavin en passant par Rouault ou Pierre Bonnard.


Au programme actuellement :

“Objectivité, la photographie à Düsseldorf”
Du 4 octobre 2008 au 4 janvier 2009
Et mon coup de cœur “Raoul Dufy, le plaisir”, une des plus importantes expositions consacrées à cet artiste de la vie urbaine mort en 1953.
Du 17 octobre 2008 au 11 janvier 2009
Informations pratiques : www.paris.fr
11, avenue du Président Wilson 75016 Paris

Le Palais de Tokyo

Le turbulent petit frère du Centre Georges Pompidou fait justement face au Musée d’art moderne de la ville de Paris.

Il s’agit du hypissime Palais de Tokyo qui a pour mission de nous rendre compte de la création contemporaine aussi protéiforme soit-elle. Sa spécificité ? Etre un lieu de vie totalement adapté au mode d’existence trépident de la branchitude : des horaires de bar à cocktail, un restaurant au l’on mange mutant, une librairie qui ne laisse échapper aucune tendance imprimée, une boutique tenue par le grapheur night-clubbeur, des jardins à la pointe des dernières mouvances végétales…

L’art contemporain règne sur les lieux dans ses acceptations les plus récentes, décomplexé et de fait facile à appréhender même pour les plus novices. Les artistes sont à la fête, qu’on les accueille en « résidence », qu’on leur consacre une monographie ou qu’on leur confie un commissariat d’exposition.

Au programme actuellement :
“D’une révolution à l’autre”, une exposition réussie conçue par l’artiste Jeremy Deller qui interroge les liens entre révolutions industrielles et révolutions culturelles.
Du 26 septembre 2008 au 4 janvier 2009
Et mon coup de cœur, l’Hôtel Everland de Sabina Lang et Daniel Baumann, (« L/B »), une installation où « le visiteur fait totalement le tableau » puisqu’il s’agit d’une cellule aménagée comme une chambre d’hôtel de luxe posée sur le toit du musée et ouverte sur les toits et les rumeurs de la ville. Avec un room service digne d’un palace. Le plus produit ? Cette œuvre se réserve (attention à la bousculade sur le net !) pour une nuit inoubliable et à prix d’or. Pour les moins chanceux, elle se visite aussi par l’extérieur et  par petits groupes accompagnés.
Du 16 novembre 2007 et prolongation jusqu’au printemps 2009.
Informations pratiques : www.palaisdetokyo.com
13, avenue du Président Wilson 75016  Paris

Le 104 Cent Quatre
La Ville de Paris vient de répliquer, personne n’a pu y échapper, en inaugurant en grande pompe et enfin dans un quartier moins central, son temple de la création actuelle.J’ai nommé le Cent Quatre.

Cette institution muséale a pris place dans l’ancien bâtiment d’une institution municipale celle-ci, le fameux Service municipal des pompes funèbres (SMPF) qui pendant près d’un siècle a eu le monopole de la pompe à Paris !
Aujourd’hui et paradoxalement, c’est un lieu de création « in vivo » où les artistes pluridisciplinaires qui y sont accueillis, donnent libre cours à leurs inspirations soutenus par les moyens mis à leur disposition et en fonction de l’espace qui leur est proposé. Le visiteur comme le simple passant sont invités à partager cette création en marche.
Au programme actuellement :
Des « Rendez-vous » avec les artistes en présence, des visites, des cours d’art martial ou des ateliers pour les enfants, une multitude de proposition impossible à énumérer !

Informations pratiques : www.104.fr
104, rue d’Aubervilliers / 5 rue Curial 75019 Paris

Le Plateau
Plus modeste mais néanmoins incontournable sur la scène artistique parisienne, Le Plateau qui abrite les collections (700 œuvres) et les actions en faveur de l’art contemporain du Frac (Fonds régional d’art contemporain d’Île de France).

Un établissement à suivre, niché non loin des Buttes-Chaumont mais dont l’action « hors les murs » investit et s’associe à de nombreux autres lieux et autres projets.

Au programme actuellement :
Une exposition consacrée à Melik Ohanian qui s’inscrit dans le cadre de From the voice to the hand, un ensemble d’une quinzaine de manifestations consacrées à cet artiste disséminées dans différents espaces et centres d’art de la capitale.
Du 18 septembre au 23 novembre 2008.
“Notorious”, une exposition régulière qui rend compte des acquisitions du Frac depuis deux ans.
Du 11 décembre 2008 au 22 février 2009.
Informations pratiques : www.fracidf-leplateau.com
Place Hannah Arendt - rue des Alouettes/Carducci 75019 Paris

Le musée de l’Orangerie
Malgré le foisonnement des lieux dédiés à l’art contemporain, l’art moderne maintient sa position et l’on aurait tort de bouder le musée de l’Orangerie.

C’est en 1921, que l’ancienne orangerie des Tuileries devient un musée, annexe du Musée du Luxembourg. L’acte fondateur du musée c’est le don par Claude Monet en 1922, de ses monumentales Nympheas qu’il réalise à la toute fin de sa vie entre 1918 et 1926 et qu’il conçoit pour le lieu même.

Suit ensuite le legs de la collection Walter-Guillaume.
Depuis sa restauration achevée en 2006, le musée a retrouvé toute sa beauté avec une véritable mise en valeur de ses collections constituées de chefs d’œuvres des maîtres des avant-gardes historiques. A ne pas manquer, L’enfant de Chœur de Chaïm Soutine (1923) ou encore La Noce du Douanier Rousseau (1905).
Sans oublier les nénuphars, cela va de soi…

Aucune exposition en cours actuellement
Informations pratiques : www.musee-orangerie.fr
Jardin des Tuileries 75001 Paris

Les grandes galeries d’expositions
De grandes galeries d’expositions publiques se voient confier la présentation des événements qui jalonnent la vie artistique parisienne :

• Au premier rang, les Galeries nationales du Grand Palais. Plus de 250 expositions majeures, thématiques ou monographiques, se sont succédées dans ces galeries depuis qu’André Malraux décida en 1964 de consacrer une partie du Palais à la présentation d’expositions artistiques.
Au programme actuellement :
L’incontournable “Picasso et les Maîtres”, où l’on découvre le dialogue incessant mené par le grand maître avec les grandes figures de l’art du passé, entre référence respectueuse et citation révolutionnaire.
Du 08 octobre 2008 ou 2 février 2009.
Le fascinant Emil Nolde (1867-1956) est à l’honneur également, avec une présentation de 90 peintures et presque autant de gravures ou de dessins rendant hommage à cet artiste incontournable de l’Expressionnisme Allemand chez qui l’alchimie des couleurs se marrie parfaitement avec un trait sans concession et une verve pleine d’humanité.
Du 25 septembre 2008 au 19 janvier 2009
Informations pratiques www.rmn.fr
3 avenue du Général Eisenhower  75008 Paris

Le Musée du Luxembourg, géré par le Sénat sous mandant du Ministère de la Culture, reste une référence, bien qu’il ne soit aujourd’hui qu’un simple lieu d’exposition. Sa  programmation alterne entre l’art de la Renaissance (en hommage à Marie de Médicis à l’origine de la construction du Palais) et l’art moderne en référence à la vocation muséale historique du lieu, le premier musée consacré à des artistes vivants à Paris de 1918 à 1937. Ses expositions remportent toujours un grand succès.

Au programme actuellement :
“De Miro à Warhol – La Collection Berardo à Paris. A l’occasion de l’ouverture du Musée d’art contemporain au Centre Culturel de Belém, à Lisbonne, le musée du Luxembourg propose une sélection des collections de son célèbre fondateur José Berardo. Pas moins de 70 œuvres de Miro et les représentants du Surréalisme en passant par Warhol ou Wesselmann les papes du Pop us et jusqu’à la peinture de Schnabel ou de Stella.
Du 16 octobre 2008 au 22 février 2009.
Informations pratiques : www.museeduluxembourg.fr
19, rue de Vaugirard 75008 Paris

Et voilà, le panorama est loin d’être achevé. Rendez-vous prochainement :

2- Les Fondations privées d’art contemporain  à Paris • 3- Les Musées d’artistes à Paris • 4- La Photographie s’expose à Paris • 5- Les centres d’art contemporains à la périphérie de Paris • 6- L’architecture se donne à voir à Paris • 7- Le design et les arts décoratifs • 8- Les Galeries d’art • 9- Les Jardins de sculptures et l’art monumental • 10- Quand les musées traditionnels font de la place à la création contemporaine




Picasso dans la place…

admin | @ visiter | Mercredi, 08 octobre 2008

C’est l’événement culturel de la rentrée : Pablo est partout ! Du 8 octobre au 2 février 2009, deux cent œuvres présentées conjointement au Grand Palais, au Louvre et au musée d’Orsay nous révèlent les racines très académiques de ce grand rebelle.

A voir pour être vu
Tout parisien se devra d’être allé à cette exposition tripartite où l’on constate l’évidente filiation entre ce génial peintre du XXe siècle et les grands Greco, Goya, Manet, Courbet, Velasquez, Rembrandt…
Bien sûr cela va se traduire en kilomètres de queue, engelures et autres gouttes au nez.
Mais ça sera le prix à payer pour dire “j’y étais”…


Picasso et les maîtres

Galeries Nationales du Grand Palais
Du 6 octobre 2008 au 2 février 2009
3, av. du Général Eisenhower Square Perrin. 75008 Paris
Ouverture tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 23h, le jeudi jusqu’à 20h.

Picasso / Delacroix : Les Femmes d’Alger
Musée du Louvre
Du 9 octobre 2008 au 2 février 2009
Ouvert tous les jours de 9h à 18h - Nocturnes jusqu’à 22h les mercredi et vendredi
Musée gratuit le premier dimanche du mois

Picasso / Manet : Le déjeuner sur l’herbe
Musée d’Orsay
Du 8 octobre 2008 au 1er février 2009
Ouvert du mardi au dimanche de 9h30-18h - Nocturne jusqu’à 21h45 le jeudi

Pablo Picasso
Le déjeuner sur l’herbe d’après Manet
© Succession Picasso, 2008

A voir sans être bousculé
Si vous êtes “foulophobes” ou que vous vous souhaitez en savoir encore plus sur Pab’, pensez aux collections modernes du Centre Pompidou. Une dizaine d’œuvres de l’artiste à re-découvrir ainsi que les créations des plus grands de ses contemporains (Kandisky, Matisse, Baque, Giacommetti…) y sont exposées de manière chronologique. Une grande plongée dans l’univers artistique de la première moitié du XXe siècle.

Vous pourrez aussi, à partir du 17 octobre 2008, arpenter dans un décor remis à neuf les collections permanentes du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris qui offrent une belle rétrospective de l’art moderne et contemporain.

Pour le musée Picasso, superbe petit musée niché dans un hôtel particulier du Marai.

L’acrobate bleu, 1929 - Fusain et huile sur toile -
162 x 130 cm  - Dation, 1990 - Inv. : M.P.1990-15
© Picasso Administration

Centre Pompidou (Paris 4e) - Ouvert tous les jours de 11h à 22h, sauf le mardi - Nocturne le jeudi jusqu’à 23h -
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris - Musée gratuit le premier dimanche du mois
MAM de la ville de Paris
11, avenue du Président-Wilson (16e) - Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h - Nocturne le jeudi jusqu’à 22h - Collections permanentes accès gratuit

Revenir sur les pas de Picasso
En 1904, Picasso s’installe définitivement en France et emménage dans un atelier décrépi de Montmartre, au « Bateau-Lavoir », nom donné par Max Jacob parce qu’on accède au batiment par un pont. Il y fréquente des artistes, des écrivains comme Gertrude Stein, des poètes, notamment Guillaume Apollinaire. Cette époque heureuse marque le début de sa période rose avec ses peintures de saltimbanques, aux couleurs douces. Le bateau-lavoir, tout beau tout neuf, accueille aujourd’hui encore des artistes et pourra être le point de départ pour une belle promenade automnale à Montmartre.

S’offrir un Picasso
Autour du cou, en mug ou en éventails, la boutique des musées de la RMN vous propose des produits dérivés du travail de l’artiste et des ouvrages sur son œuvre.
www.boutiquesdemusees.fr et dans les boutiques des musées parisiens.

Pour finir, une vidéo sous influences…

Guernica
envoyé par madmojo